/* Pardot */

Estomac peu ou non acide

Les personnes dont l’estomac est peu ou non acide sont particulièrement à risque. L’estomac peu ou non acide peut être le résultat d’une gastrite atrophique ou de l’utilisation d’antacides.

L’estomac est considéré peu ou non acide si le pH de l’acide gastrique est en permanence supérieur à 4,5. Nombre de personnes souffrant d’un estomac peu ou non acide peuvent avoir de valeurs de pH complètement neutres ou allant de 6,5 à 7,5. 

La non acidité de l’estomac peut être le résultat de la destruction des cellules sécrétrices d’acide gastrique due à l’atrophie de la muqueuse gastrique (gastrite atrophique), ou à une utilisation régulière d’antacides, qui empêchent le fonctionnement normal des cellules sécrétrices d’acide.

Risques associés à l’estomac peu ou non acide

Il y a plusieurs risques connus associés à l’estomac peu ou non acide. Lorsque le pH stomacal est trop élevé, les bactéries et les levures peuvent se développer et se reproduire dans l’estomac. Ces microbes augmentent la vulnérabilité aux infections et accélèrent la conversion de l’alcool présent dans les aliments et les boissons en acétaldéhyde, qui a été classé substance cancérogène par l’OMS.

Une acidité insuffisante de l’estomac peut également entraîner une mauvaise absorption ou des carences en calcium, fer et vitamine B12, qui sont liées à des troubles tels que l’ostéoporose, l’anémie et la démence. La gastrite atrophique augmente le risque de cancer gastrique d’un facteur de 90.

Symptômes d’estomac peu ou non acide

Un estomac peu ou non acide peut provoquer de nombreux symptômes non spécifiques, similaires aux brûlures d’estomac.  D’autres symptômes incluent un sentiment de pression dans l’estomac, des douleurs d’estomac ou des gaz et des éructations pendant ou après le repas. Toutefois, un estomac peu ou non acide est souvent presque asymptomatique, ou il est difficile d’en reconnaître les symptômes comme inhabituels, surtout s’ils persistent depuis longtemps.